Sélectionner une page

Pourquoi cet objectif ? 

 

Les aides économiques immédiates visent à pallier l’urgence ; mais le rôle politique d’une collectivité doit aussi être de construire et mettre en œuvre une vision stratégique pour la relance économique de son territoire.

Nous souhaitons affirmer une double priorité : l’emploi contre l’avancée de la précarité, et le choix engagé de l’écologie comme porteuse de solutions pour le monde d’après. Le premier bilan de la crise pour les acteurs économiques des filières vertes le montre : face aux difficultés engendrées par la crise, l’engagement des collectivités est le levier principal pour soutenir la relance.

L’objectif est de faire de cette crise inédite une opportunité pour redéployer les moyens publics, en collaboration avec les autres institutions, pour structurer notre relance autour de la transition écologique et sociale.

 

1.Faire de la transition énergétique un support majeur de relance de l’activité économique.

  Dans le cadre du plan d’actions au Schéma Directeur des énergies, au Plan Climat Air Energie (PCAET) de Grand Poitiers, et du Programme Régional pour l’efficacité énergétique Nouvelle-Aquitaine, faire de la transition énergétique un support majeur de relance de l’activité économique.

  • Accroître le volume d’investissement public sur le territoire.
    • Un investissement public issu de partenariats (Europe, Etat dans le cadre du plan de relance, ADEME, Région Nouvelle-Aquitaine)
    • Un investissement public de 10 millions d’euros par an dédiés à la transition énergétique, pour la ville de Poitiers (contre 18 millions d’euros sur les 3 dernières années).
    • Dans les marchés publics, renforcer les conditionnalités permettant le recours maximal à des entreprises locales, engagées dans une démarche de responsabilité sociale et environnementale.
  • Lancer la démarche « Patrimoine public à énergie positive ». Dès notre élection, tout investissement de réhabilitation d’un bâtiment existant du patrimoine municipal et intercommunal, devra contribuer à l’objectif d’un patrimoine à énergie positive. Toutes les constructions de nouveaux bâtiments publics seront conçus pour être à énergie positive, tout en favorisant l’autoconsommation d’énergie électrique d’origine solaire.
    • Lancer, au plus tôt, un diagnostic approfondi et global du patrimoine de la collectivité, permettant à la fois d’identifier l’état des lieux, les besoins, et d’estimer une enveloppe budgétaire nécessaire à la réhabilitation des bâtiments
  • Structurer un Programme Pluriannuel d’Investissements pour la rénovation des Maisons de quartier de Poitiers, sur toute la durée du mandat, avec un objectif de trois maisons de quartier réhabilités sur les six ans.
  • Lancer la construction, avec les services de Grand Poitiers, d’un projet « Réhabilitation du patrimoine municipal des communes de Grand Poitiers» Notre objectif : renforcer ou stimuler l’accompagnement en ingénierie pour les petites communes de Grand Poitiers porteuses de projets de réhabilitation énergétique, pour massifier les travaux sur le territoire, tout en réduisant les coûts.
  • Dans la continuité des travaux déjà engagés par Grand Poitiers, accélérer la mise en place d’un contrat territorial de développement des Energies Renouvelables thermiques.
  • Soutenir les travaux de rénovation énergétique des acteurs privés. Proposer des bilans personnalisés, sur place, avec les commerçants indépendants, en partenariat ente les services de Grand Poitiers et les Espaces Info Energies, pour diffuser les dispositifs d’aide existants. 
  • Organiser, à la rentrée, un salon « Sobriété des bâtiments » (rénovation énergétique, gestion de l’eau, etc…) à destination des privés (particuliers, commerçants, etc…) : mise en avant des artisans qualifiés locaux, conseils individuels aux particuliers (techniques, financiers, …), conférences de sensibilisation et retour d’expériences.
2 - Développer les initiatives porteuses de solutions locales et écologiques

L’objectif est de soutenir rapidement les acteurs du territoire dans leurs projets, mais aussi de valoriser et développer des initiatives positives nées pendant la crise.

  • Co-construire avec les acteurs puis lancer, à la rentrée, deux appel à projets à l’échelle de Grand Poitiers, ouverts à toutes structures (entreprises conventionnelles ou de l’Economie Sociale et Solidaire, associations, collectivités, projets mutualisés…)
    • « Relocalisation des filières alimentaires à l’échelle de Grand Poitiers », à inscrire dans le cadre du Programme Alimentaire Territorial.
    • «Structuration des filières d’économie circulaire locales ».
  • Encourager la poursuite de la mobilisation des structures d’Insertion par l’Activité Economique pour répondre aux besoins temporaires dus à la crise sanitaire, ou aux axes stratégiques identifiés pour les appels à projet précédemment mentionnés.

Votre avis compte !

Ces propositions répondent à vos besoins ?
Elles méritent au contraire d’être complétées, modifiées ?
N’hésitez pas à exprimer votre avis en commentaire : notre programme « Demain, Poitiers Collectif » est évolutif, pour tenir compte des retours de l’ensemble des acteurs et habitants, habitantes, de notre ville.

2 Commentaires

  1. Claire Mast

    « Relocalisation de la filiaire alimentaire », c’est à dire réorienter les cultures intensives actuelles polluantes vers la consommation de Grand Poitiers ? Ou bien engager un vaste programme d’ installation de paysans en bio, interdire les pesticides et accompagner-inciter les agriculteurs locaux vers une production respectueuse de l’ environnement et tournée vers la consommation locale?

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir la proposition précédente

Voir la proposition suivante

Share This